Parcours musical de Pakoune

Pakone

 

Interprète autodidacte, c’est en 1983 que Pakoune débute sa carrière en tant que chanteuse de jazz et de musiques  brésiliennes. Elle se produit chaque soir au club de Jazz : le HOT BRASS à Aix-en-Provence avec un groupe de musique brésilienne.

C’est dans ce lieu qu’elle rencontre des artistes comme : Chet BAKER, Peter KING, Chiquinho TIMOTEO, Art BLAKEY, Türk MAURO, Antoine HERVE, Kim PARKER, André CECCARELLI, Eric BARRET, Philippe et Christophe LE VAN, José BOTO, Georges ARVANITAS, Jon HENDRICKS, Dave BRUBECK, Hervé MECHINET… avec qui elle exerce ses dons de chanteuse.

 

En 1984, PAKOUNE rencontre Michel GARNIER. Dès lors, commence une grande histoire et une nouvelle voie pour cette chanteuse. De la voix suave des rythmes de jazz et brésiliens, elle s’initie aux chants lyriques et spirituels. Elle devient l’interprète principale des créations musicales de Michel GARNIER.

 

Elle interprète les spectacles de Michel Garnier dont « DE 1204 A 2001 », « A TRAVERS LE VITRAIL », l’Oratorio : « TRANSFIGURATION,  « DECLARATION UNIVERSELLE » pour le 50ème anniversaire de L’UNESCO,, MERYEMANA (Evènement TELERAMA 1999) et « MARIE de MAGDALA » la plus récente création de Michel Garnier. Elle participe à la création musicale et interprète la musique d’une pièce de théâtre au Portugal et en Bourgogne… Participe à l’enregistrement de disques de musiques médiévales à la Cathédrale de Chartres.

 

Dans l’oratorio « MARIE de MAGDALA », PAKOUNE y incarne avec force, conviction et vitalité le personnage de Marie Madeleine et la presse et le public témoignent qu’elle y excelle par l’émotion qu’elle transporte au-delà de sa voix.

Cet oratorio a été donné en concert à la Sainte Baume à l’occasion de la réouverture de la Grotte. C’est un chant puissant et  universel, un hymne à l’amour, qui fait part du destin singulier de Marie Madeleine. Orchestré pour 12 musiciens, 4(chanteurs(ses) solistes et 100 choristes, ce spectacle se produit régulièrement de 2003 à 2010, devant plus de 27 000 spectateurs, dans des lieux prestigieux comme l’Eglise de la Madeleine (Paris), La Basilique Saint Maximin (Sainte Baume),la Basilique de Paray le Monial, Nice, Fréjus, La Basilique de Vézelay, ainsi qu’en Israël, Palestine, Italie et Sud Tunisie  (citadelle de Tamerza)….

 

En 2007, Création de L’Album CD « CALLIGRAPHY » sur des musiques de Michel GARNIER : des chants en langue française et en Araméen… Un bercement comme oublié, interprété dans une langue ancestrale et spirituelle, une réflexion sur nos vies, sur nos « légendes personnelles »…

 

Depuis 2011 elle anime également des ateliers de chants.

 

Découvrez sa Discographie

 

 

Association Magdala

+33 6 69 02 59 00

Lettre d'information

Recevez la Nouvelle Lettre Trimestrielle d'informations de  l'Association Magdala

Inscrivez-vous en cliquant sur le lien :


Partagez avec vos réseaux :