Revue de presse

Article Internet du site JHM du 30 mai 2022

Michel Garnier, du Vatican aux vignes de la Haute-Marne, après Dharamsala 

Concert exceptionnel dans l’église de Coiffy-le-Haut, jeudi de l’Ascension, où Michel Garnier s’est produit. L’auteur-compositeur mystique, qui œuvre historiquement avec Pakoune, et des choristes, jouit d’une aura internationale. Ici aussi, c’était écrit, le concert émouvrait aux larmes. Le pape François lui-même le sait.

« Pierre était venu plusieurs fois à mes concerts. Un jour, il m’a confié qu’il faisait écouter mes compositions dans ses vignes et dans sa cave ». Le vigneron Pierre Pelletier de Coiffy-le-Haut se justifie auprès de Michel Garnier. Il veut que Sois béni ou François des oiseaux résonnent chez lui car « tout liquide prend obligatoirement ce qu’il y a dans son environnement ». En clair, les chansons et les oratorios du musicien « s’unissent avec le vin ». Michel Garnier tombe d’accord. Au nom de cette convergence de perceptions, qui vient en plus de l’amitié des deux hommes, l’auteur-compositeur a donné un concert jeudi 26 mai avec Pakoune, son interprète « depuis 35 ans ». L’église était pleine comme un œuf. 

 

Les vignerons de Coiffy-le-Haut Florence et Pierre Pelletier ont accueilli chez eux Michel Garnier et Pakoune (©JHM)

 

« Le pape François s’est mis à fredonner »

« L’UNESCO voulait une œuvre qui incarne la déclaration des droits de l’homme. J’ai aussitôt vu défiler des tableaux… ». Michel Garnier imagine un spectacle pour le demi-siècle de l’institution (1995), avec le soutien d’Amnesty international et d’une cohorte de personnalités : l’Abbé Pierre, Mère Thérèsa, Peter Gabriel… sans compter que Robert Hossein « prêtera sa voix » lors de la Première. « J’ai même reçu un fax depuis Dharamsala : c’était le dalaï-lama, qui m’adressait son parrainage… ». Michel Garnier et Pakoune vont rencontrer le chef du bouddhisme tibétain, en 1998. « On aurait cru revoir un ami ». Vingt plus tard, c’est avec le leader spirituel des chrétiens que le duo a rendez-vous. « On a chanté devant le pape François dans la bibliothèque du Vatican, où il reçoit les chefs d’État ». Michel a fait traduire en espagnol son oratorio pour saint François d’Assise François des oiseaux pour que le Saint-Père argentin aspire tout, entre dans la prosodie. Avec ce pape-là, pas de baiser sur l’anneau, et c’est tant mieux car « c’est le clergé qu’(il) n’aime pas » : Michel se réclame au contraire de l’Église de Jean, de Marie-Madeleine. « François a fini par fredonner, il avait les larmes aux yeux ». Avant de quitter Michel Garnier et Pakoune, le Saint père… confesse son émotion. « C’était magnifique », et leur demande de « continuer à prier pour (lui) ».

 

 

« Mon public est de toutes confessions »

« Michel est habité par ses textes, on peut imaginer que Saint-François d’Assise était dans cet état d’esprit ». Le musicien relaie son hôte Pierre Pelletier, et renchérit. « Saint François d’Assise s’apparentait à un chamane, il a été le premier patron des écologistes ». Hep hep, Michel Garnier y va cette fois fort dans le grand écart entre croyances… « Les gens qui viennent à mes concerts sont de toutes les confessions ». Au passage, ils sont aussi « de tous les âges ». Avec Pakoune, Michel Garnier se produit aussi bien dans de petites églises -las- méconnues comme celle de Coiffy-le-Haut que dans la basilique de Saint-Maximin (le duo y sera le 17 juin), dans l’église des Saintes-Maries de la Mer (les 22 et 23 juillet prochains), lieux qui « parlent » à un public plus large… ou bien au Zénith de Toulouse.

 

« Entendeur » de musique

« Très jeune, j’entendais la musique ». Non, il ne s’agissait pas de la « comprendre », et tant pis pour ceux qui voudraient que Michel s’explique plus avant. Le marmot s’imagine alors que tout le monde « l’entend » comme lui. Il constatera que l’intuition est faillible. Aujourd’hui encore, il « entend » différemment de l’immense majorité d’entre nous. « Si, en passant devant un bistrot, j’entends de la musique, elle s’ancre dans ma tête ». Plus exactement… elle l’encombre. « Je deviens incapable de composer pendant une semaine ». Il faudra un moment pour qu’il revienne sur sa relation à part à la musique. « Je suis un autodidacte ». C’est choisir de retenir que le talent est affaire de révélation.

 

Fabienne Ausserre

f.ausserre@jhm.fr

 

Article du Figaro du 5 mai 2021

Article de Var Matin Brignoles du 3 mai 2021

Retour à la page d'accueil

Concert du 21 décembre 2012

Concert du 21 décembre 2012
Article du midi libre 22/12/2012
MidiLibre-2012-12-22.pdf
Document Adobe Acrobat 114.1 KB

François des oiseaux, Claire et le soleil

Sacrée Planète, décembre 2011

Feuilletez en cliquant sur chaque page...

Sacrée Planète 1
Sacrée Planète 2
Sacrée Planète 3

Sacrée Planète 4
Sacrée Planète 5
Sacrée Planète 6

ou télécharger l'article complet...

Article Sacrée Planète, décembre 2011
Article-FDO-Sacrée-Planète-décembre-2011
Document Adobe Acrobat 6.8 MB

Paris Notre Dame, décembre 2011

Feuilletez en cliquant sur chaque page...

Paris Notre Dame 1
Paris Notre Dame 2

ou télécharger l'article complet...

Article Paris Notre Dame, Décembre 2011
Article Paris Notre Dame FDO decembre 20
Document Adobe Acrobat 3.1 MB

Marie de Magdala

Dossier de Presse

Dossier de presse Oratorio Marie de Magdala
Dossier presse fiche presentation orator
Document Adobe Acrobat 42.0 KB

Press release

Press Release Oratorio Marie de Magdala
Press-Release- Marie de Magdala- English
Document Adobe Acrobat 228.6 KB

Presse patchwork Marie de Magdala

Nice Matin :
"Pour ce spectacle, enchantement, mystère et dépaysement ! Tout était réuni en un seul bonheur par la musique de Michel Garnier, la magie des voix sublimes des solistes, riches en émotions : Pakoune, Marylène Ingremeau, Vincent Lecornier..." 

« Deux heures ferventes dues à l’art de jeunes musiciens inspirés, soudés par une évidente complicité à leur auteur-compositeur :
Michel GARNIER. Bercement des rythmes, fluidité des mélodies.
La voix de PAKOUNE, d’une rare pureté, incomparable et émouvante et la densité des compositions musicales De Michel GARNIER …

Sud Ouest : 
« Plus de 2000 spectateurs ont su réserver à l’œuvre de ce compositeur de talent, l’accueil à la mesure de l’émotion et de l’espoir 
Porté par cet hymne à la paix … »

Le Dauphiné Libéré : 
« L’œuvre musicale qui nous a été proposée doit son succès au talent de Michel GARNIER et ce sentiment de fraternité et d’Amour que ces interprètes ont réussi à faire passer, qui relève du miracle. Oui, ces hommes et femmes chantent l’Amour, mais ils ont également l’audace de le vivre … »

Le Méridional : 
« Inoubliable concert, Michel GARNIER a sublimé la Déclaration Universelle devant un public touché jusqu’à l’âme. Cette œuvre musicale est un éclat de cristal vibrant, porté par la voix chaude et angélique de PAKOUNE… »

La Dépêche : 
« Les compositions de Michel GARNIER touchent toujours juste. Par la magie
de la poésie, des mélodies profondes de ce compositeur infatigable,
merveilleusement servies par la douceur de PAKOUNE.
Beaucoup ici suivent leur carrière avec intérêt et passion,
considérant chaque annonce de concert comme l’assurance d’un moment de bonheur … »

La Marseillaise :
"La musique monte au cœur, irradie "du dedans", dessinant par volutes le visage de Marie Magdeleine. Les multiples palettes sonores s'organisent en une immense architecture de voix, une mélodieuse houle rythmée, fluide et parfumée interprétée par des artistes de haut niveau, au talent généreux..."

Var Matin : 
" Nuit magique autour de Marie Madeleine!...5000 personnes pour la première de l'oratorio Marie de Magdala crée par le compositeur Michel Garnier...Entouré de quatre voix solistes admirables : Pakoune, Marylène Ingremeau, Vincent Lecornier, Michel Garnier, sept musiciens, cinquante choristes sous la direction du chef de chœurs : Jean Pierre Grégoire. La partition colle au texte, on croit à la pureté des chants aux accents araméens, qui montent dans l'air enbaumé de senteurs parfumées créées par Fabrice Kervella et dans la beauté des lumières de François-Eric Valentin..."

 

AUTRES ARTICLES DE PRESSE

Cliquez sur l'article pour aggrandir...


Concert Fréjus septembre 2010-1
Concert Fréjus septembre 2010 -2

Concert 2010 à Saint Maximin
Concert Basilique Saint Maximin 2005
Concert St Sauveur Brignoles en 2005
Concert Saint Maxim juillet 2007
Concert à Paray le Monial en 2005

Concert Vezelay en 2004
Concert Saint Maximin Basilique 2004

Concert Saintes Maries de la mer
Concert à la Sainte Baume le 21 juillet 2002

Concert du 21 juillet 2002 à la Sainte Baume

Télécharger l'article  sur le concert de Fréjus de septembre 2010

Concert de Fréjus de Septembre 2010, interview pour RCF Méditerranée
Article-Frejus-septembre 2010.pdf
Document Adobe Acrobat 1.2 MB

Association Magdala

Inscrivez-vous à la Lettre de Magdala

04 94 69 28 04

+33 6 69 02 59 00

 

Lettre d'information

Recevez les Nouvelles Lettres  de  l'Association Magdala

Inscrivez-vous en cliquant sur le lien :


Partagez avec vos réseaux :